Previous month:
mars 2007
Next month:
mai 2007

Utile

Visite91100Utile, c'est l'adjectif qui définit le mieux le style et la démarche de Ségolène Royal. Elle l'a encore démontré hier à travers sa visite au CDAU (15-18) de Corbeil-Essonnes, un équipement exceptionnel qui permet à l'Essonne d'être à la pointe en matière d'urgence (voir mon message du 24 décembre 2006 sur ce même blog).

Vous pouvez consulter la vidéo de sa visite en cliquant ici.

Elle a tenu un discours fort sur l'hôpital public, sur l'articulation entre les services de santé, sur la nécessité de renforcer ce service public vital. Patrick Pelloux, président de l'association des médecins urgentistes hospitaliers de France, en a profité pour lui apporter son soutien au deuxième tour.

Le première semaine de campagne de deuxième tour s'est donc bien finie dans l'Essonne avec cette visite surprise.


Tous à Charléty

CharltyLe 1er mai à 17h, les partisans de Ségolène Royal seront rassemblés pour construire l'alternance et l'alternative. Il y a dans cette dernière ligne droite un parfum qui me rappelle celui de 1981. Un enthousiasme se cristallise autour de Ségolène Royal. Elle est la candidate d'un nouvel espoir et nous donnerons toute notre énergie militante pour permettre son succès.

Est-ce un hasard, le meeting aura lieu à Charléty ? Ce stade qui fut un des symboles de mai 1968 va être le terrain d'écriture d'une nouvelle page de l'Histoire de France avec ce qui doit être le plus gros meeting de ce 2ème tour.

En attendant, nous poursuivons notre travail militant. Le week-end qui arrive va être particulièrement chargé à Evry et Courcouronnes.


En attendant le 6 mai

Pot_de_dpart_jc_2Oui, en attendant le 6 mai et le pot de départ de Jacques Chirac, je mets en ligne les résultats du 22 avril, rassemblés par couleur politique et présentés par commune, canton et circonscription.

L'Essonne s'est distinguée par un fort taux de participation. Comme partout en France, nous allons nous battre pour que Ségolène Royal arrive en tête au 2nd tour.

Nous reprenons le porte-à-porte, les distributions publiques, les distributions toutes boîtes, le collage, avec énergie et enthousiasme pour permettre la victoire du camp du progrès.

Nous mesurons tous mal, je crois, ce qui s'est passé le 22 avril. La très forte participation ouvre une nouvelle ère. Nous en mesurons, c'est certain, très mal toutes les conséquences. Il faut donc se battre jusqu'au bout.

Pour accéder aux résultats en pdf, cliquez donc ici.

Vive l'Essonne, vive la France, vive la gauche ! 


J'ai reçu la Marianne d'Or !

MariannePris comme beaucoup dans l'agitation électorale, je n'ai pas beaucoup alimenté le blog la semaine passée. Je le regrette un peu car cette semaine qui était celle de mon anniversaire a été très riche.

Mercredi dernier, j'ai reçu une Marianne d'Or. Cette récompense vient saluer les initiatives locales audacieuses et efficaces. Le comité a souhaité m'honorer pour mon action en faveur du développement durable. Il a salué l'engagement précoce, avant-gardiste et original du Conseil général dans ce champ de politique publique. Normalement, la Marianne d'Or récompense les maires. Mais, le comité a souhaité élargir ces dernières années, les distinctions à tous les échelons de collectivité locale.

C'est au Sénat que s'est tenue la cérémonie en présence des présidents des deux assemblées de la République. Je m'y suis rendu avec quelques collaborateurs du Conseil général investis sur le dossier et avec quelques amis. J'eus la surprise de recevoir ce prix des mains de Serge Dassault qui en tant que sénateur, jouait à domicile. Il s'est exprimé de manière très républicaine, disant clairement que nous avions des divergences d'opinion et de style mais qu'il souhaitait me remettre ce prix car il apprécie mon côté travailleur, mon côté homme de dossier.

MarianneorCette cérémonie m'a permis de découvrir d'autres politiques publiques innovantes en matière de logement, de soutien au tissu associatif, de développement économique. Ce fut très instructif.

Après les Rubans du développement durable, décernés par le Ministère du même nom, le Conseil général est une nouvelle fois honoré dans un domaine essentiel pour l'avenir.

Je le dis très nettement, j'en suis honoré et fier.


Allons au bout de la réconciliation !

Pap_8_avril_2007

Cinq ans après le 21 avril 2002, le fait majeur de cette élection présidentielle est le formidable élan civique qui s’est emparé de nos villes et de nos campagnes. Cet élan a transcendé tous les clivages d’âge, de territoire, d’appartenance sociale,… Notre peuple a fait une démonstration de sagesse et d’intelligence à travers cette grande mobilisation. Quelle image formidable que celle de cette France réconciliée allant d’un même pas vers les urnes, de cette France qui a décidé d’en finir avec les fantômes du 21 avril !

L’autre enseignement de ce 1er tour est que Ségolène ROYAL a su, à travers sa campagne de 1er tour, créer les conditions pour rassembler les Françaises et les Français autour de son pacte présidentiel.

Pap_7_avril_2007

En Essonne, le niveau de participation exceptionnel de 87 %, contre 84,5 % en France, a révélé que notre département a su se mobiliser et porter Ségolène ROYAL à un niveau supérieur à la moyenne nationale : 27,3 % contre 25,82 %. Elle est en tête à GRIGNY (43 %), EVRY, LES ULIS (41 %), COURCOURONNES (39%), EPINAY-SOUS-SENART (37%), MASSY (35 %), CORBEIL, VIGNEUX, BURES-SUR-YVETTE (32 %), PALAISEAU, JUVISY-SUR-ORGE, ORSAY (31%).

Pour le 2ème tour, une nouvelle campagne s’annonce. Elle va être rude, mais elle sera claire, franche, projet contre projet, droite contre gauche.

Le 6 mai, il s’agira à la fois de répondre à l’urgence sociale et de préparer un nouvel avenir pour la France.

Deux voies sont possibles. D’un côté, la « rupture libérale et brutale » qui divise et stigmatise, qui exclut et inquiète. De l’autre, autour de Ségolène ROYAL, le vrai changement, celui de la justice, de la solidarité et du progrès, qui rassemble et rassure.

Election_1_avril_2007

Rien n’est joué, tout demeure possible. La mobilisation de l’ensemble des forces de progrès, des démocrates est donc nécessaire pour aller jusqu’au bout et permettre la victoire nette de la gauche le 6 mai prochain.

Dans les prochains jours et jusqu’au second tour, nous consacrerons notre énergie à sillonner l’Essonne pour dire qu’une république du respect se mette en place. Une majorité de Français va se retrouver autour de la conviction qu’il n’y a pas de liberté sans justice, qu’il n’y a pas de progrès économique sans justice sociale.

L’enjeu est de taille : la démarche de réconciliation de la France avec elle-même, de notre peuple avec la politique doit aller jusqu’au bout. Une phase nouvelle s’est ouverte, elle doit prendre la forme dès le 6 mai de la France présidente, de la France réconciliée. Avec Ségolène Royal, c’est possible.


Tous au meeting !

Pap_avril_2007Mercredi 18 avril, le grand meeting départemental du PS (et sans doute de cette campagne dans l'Essonne) se tiendra à Corbeil-Essonnes.

Aux côtés des parlementaires essonniens et de votre serviteur, Christiane Taubira et Jean-Pierre Chevènement animeront cette soirée. C'est un beau symbole, deux candidats de l'ex-gauche plurielle en 2002 viendront expliquer pourquoi le 22 avril ne doit pas être un nouveau 21 avril, pourquoi notre pays a besoin de la gauche, pourquoi la mobilisation de toutes les forces de progrès est nécessaire pour garantir un changement profond dans le pays.

Tous les socialistes essonniens se mobilisent pour faire de ce grand rassemblement un succès massif, pour envoyer un message clair : l'Essonne est derrière Ségolène Royal. Sur la photo, quelques camarades d'Evry en porte-à-porte hier soir au Parc aux Biches pour inviter les habitants à notre meeting.

Diffusez largement l'invitation autour de vous en ciquant sur le pdf ici.


Une certaine gêne...

PhilomagDans un entretien croisé avec le philosophe Michel Onfray, accordé à Philosophie Magazine, Nicolas Sarkozy a tenu des propos étranges, en rupture assez nette avec une philosophie humaniste issue des Lumières.

Libre En effet, cette théorisation du gène du pédophile, du gène du délinquant, du gène du suicidé est très inquiétante. Voir ressurgir le débat entre inné et acquis est surprenant surtout venant d'un candidat qui s'autoproclame tenant de la modernité. L'analyse ultra-déterministe, négation des données sociales, éducatives, de l'importance du vécu, est déroutante. Elle semblait avoir disparu ces dernières décennies.

C'est une négation du libre-arbitre, de la construction de soi. Pour quelqu'un qui se déclare entièrement libéral, c'est une grande contradiction, un non-sens absolu. La riposte de Nicolas Sarkozy ("je crée du débat, je l'ai fait exprès pour faire parler de moi") montre que le candidat sent lui-même l'incohérence de tels propos.

Pour conclure ce post, je citerai les propos du brillant généticien Axel Kahn, grand spécialiste de l'éthique : "Un gène ne commande jamais un destin humain."


Aide publique au développement : la honte

Cauchemar_darwin_2Le Comité d'aide au développement de l'OCDE a remis son rapport annuel sur l'aide au développement. Alors que les pays donateurs à travers les promesses du Millénaire semblaient décider à accroître leurs efforts pour assurer un développement équilibré de noitre planète, l'aide au développement a connu une baisse de 1,8% en 2006. Pour tenir leurs engagements, les pays développés devraient donc, d'ici à 2010, augmenter annuellement leur effort de 11%.

Tous les observateurs s'accordent sur la nécessité d'accroître substantiellement cette aide. C'est un impératif humain mais aussi social, environnemental, économique. C'est un enjeu fort des années à venir. La France devra s'exprimer clairement sur cette question pour convaincre nos partenaires de faire des choix clairs et utiles pour la planète.


Syndrome ORTF : désirs du passé

Monsieur Sarkozy, non content de développer des amitiés limites avec les détenteurs des médias privés (Bouygues, Lagardère, Dassault,...) souhaite aussi avoir un audiovisuel public aux ordres...

Son comportement à France 3 Nord ou dans les coulisses de France Europe Express ont scandalisé les journalistes et constituent des pressions intolérables en plein milieu d'une campagne présidentielle. On ne menace pas comme l'a fait le candidat UMP de virer une direction parce qu'un sujet diffusé ne convient pas.

Cette dérive est dangeureuse. Elle témoigne d'une conception très particulière du droit à l'information, mais aussi de l'activité politique et de l'intérêt général.

En attendant, je vous invite à visionner la vidéo ci-dessous :