Previous month:
juin 2008
Next month:
août 2008

Fermeture de la base aérienne 217 de Brétigny-sur-Orge

La décision brutale annoncée hier par le gouvernement suscite l'inquiétude des élus essonniens.

A terme, 2000 postes sont menacés. La fermeture de la base aérienne pourrait intervenir à partir de 2011.

L'absence de toute forme de concertation est étonnante car les enjeux concernant cette base de 740 hectares sont colossaux pour notre territoire. Il appartient à l'Etat de préciser ses intentions et d'expliquer aux citoyens et aux élus son calendrier et ses objectifs.


Modulation de l'indemnité des élus

Pour assurer une meilleure présence des 42 élus départementaux lors des séances publiques et des commissions permanentes, j'ai pris la décision après consultation des groupes politiques composant notre Assemblée d'introduire un mécanisme de modulation des indemnités.

Il sera dorénavant procédé à une retenue de 89 euros pour les conseillers généraux, 113 euros pour les vice-présidents, 180 euros pour moi-même à chaque absence injustifiée.

Le Conseil général de l'Essonne est le premier département à introduire un mécanisme comme celui-ci.


Contribution thématique

Je suis signataire d'une contribution thématique intitulée "Pour un travail digne et durable" sur la question de la précarité et de l'exclusion.

Avec ses valeurs, je suis persuadé que la gauche peut construire un formidable outil de lutte contre l'exclusion et le chômage, véritable alternative au RSA.

Pour consulter cette contribution, cliquez ici.


Où va le PS ?

SaltpepperPour répondre à cette question, le meilleur moyen est de consulter la copieuse production écrite des socialistes à l'occasion de la traditionnelle phase des contributions.

Les Congrès socialistes sont l'occasion pour les adhérents de réfléchir et de proposer pour revoir d'une part leur doctrine et d'autre part leur organisation.

Pas moins de 21 contributions thématiques ont ainsi été déposées :

-«Réussir ensemble le congrès du Parti socialiste». Jean-Marc Ayrault
-«Une vision pour espérer, une volonté pour transformer». Martine Aubry
-«Clarté, courage, créativité». Bertrand Delanoë
-«Debout la gauche !». Marc Dolez
-«Reconquêtes». Henri Emmanuelli et Benoît Hamon
-«Reconstruire à gauche». Laurent Fabius

-«D'abord redistribuer les richesses». Gérard Filoche
-«Et si le parti restait socialiste?», Jacques Fleury
-«Aux militants». Gaétan Gorce

-«La ligne claire», Jean-Noël Guérini, Gérard Colomb
-«Donner une cohérence à la gauche et un espoir à la France». François Hollande, premier secrétaire
-«Pour le socialisme du XXIème siècle». Pascal Jacquemin

-«Urgence sociale». Pierre Larrouturou
-«Brèves de campagne». Marylise Lebranchu
-«Unité et refondation». Frédéric Leveillé

-«Changer». Marie-Noëlle Lienemann
-«Réinventer la gauche». Jean-Luc Mélenchon
-«Besoin de gauche». Pierre Moscovici, Arnaud Montebourg

-«Combattre et proposer». Ségolène Royal
-«Pour un socialisme écologique». Géraud Guibert

-«Socialistes, altermondialistes, écologistes». Franck Pupunat


Collège Montesquieu

College_montesquieuA l'occasion du dixième anniversaire du nouveau collège Montesquieu d'Evry, nous avons inauguré le nouveau parvis qui permet à cet établissement d'être plus accueillant.

Cette cérémonie a par ailleurs été l'occasion de distinguer les quelques 60 élèves ayant obtenu les félicitations lors des trois trimestres de l'année scolaire. Une initiative voulue par le principal, Monsieur HEVIN et l'équipe éducative, qui va dans le bon sens en récompensant l'effort et le goût des études.


Claude Chaussoy

ClaudecClaude Chaussoy, directeur général adjoint des services départementaux, en charge des collèges, des équipements et de l'environnement nous a quittés le 17 juin dernier.

Chacun se rappellera son regard vif, son visage souriant, sa profonde humanité et son sens du service public. Travailleur acharné, maîtrisant parfaitement ses dossiers, il a marqué l'histoire de l'institution départementale.

Je tenais à lui rendre hommage également sur ce blog.


Enfin libre !

Enfin libre ! Après plus de six années de captivité, Ingrid Bétancourt va pouvoir retrouver les siens.

Ce midi, au Conseil général, élus et agents, ont célébré cette excellente nouvelle ensemble à l'accueil de l'hôtel du département, l'endroit où nous avions affiché le portrait d'Ingrid Bétancourt pour manifester notre solidarité et participer à ce formidable élan populaire qui a permis de sensibiliser chacun à la question des otages de Colombie.

A cette occasion, j'ai posé une pancarte "Libre" sur son portrait.

Vous pouvez consulter la vidéo de cette cérémonie :