Previous month:
janvier 2009
Next month:
mars 2009

Prendre la mesure de la crise

90 200 chômeurs de plus en un mois, 294 000 de plus en un an, il serait temps que le gouvernement prenne la mesure de l'étendue de la crise qui touche notre pays.

Il devient urgent que le gouvernement mette en oeuvre rapidement un second plan de relance enfin à la hateur des enjeux auxquels font face nootre économie et par voie de conséquence nos concitoyens.

Il devient particulièrement nécessaire qu'un plan créant plusieurs centaines de milliers d'emplois aidés soit voté. Rien qu'avec les 4 milliards d'euros que coûte la défiscalisation des heures supplémentaires, il serait possible d'en créer plus de 100 000.


L'équation non résolue du financement du campus de Saclay

En validant le plan campus du plateau de Saclay, Valérie Pécresse a reconnu l’excellence de ce territoire portée depuis de nombreuses années par la communauté scientifique et les collectivités essonniennes, à l’image du Conseil général, fortement investi dans le développement et la structuration de la Science, de la Recherche et de l’Innovation en Essonne.

                     

Pour autant, la confusion demeure quant au financement du campus de Saclay. Je ne cache pas ma très vive inquiétude quant à l’absence de cohérence du montage financier de ce projet. Que l’État reconnaisse l’excellence de ce territoire est une avancée, mais qu’il ne fasse pas davantage preuve de sérieux et de réalisme dans la programmation de ces financements est inacceptable".

                       

En effet, sur un budget global de 2 milliards d’euros nécessaire à échéance 2015 pour la première phase du projet :

               

- 65 millions d’euros sont inscrits au titre du Contrat de Projets État-Région 2007-2013. À ce jour, seul ce montant est réellement garanti grâce à l’implication des collectivités locales.

                  

- 620 millions d’euros sont demandés par les porteurs du projet dans le cadre du Plan campus initié par l’État. Reste à savoir si cette somme sera accordée dans son intégralité.

              

- 857 millions d’euros seraient annoncés comme "acquis ou probables", sans aucun autre détail quant à leur provenance.

             

- et 400 millions d’euros manqueraient encore pour clôturer ce budget !

           

Face à ce budget invraisemblable, le Conseil général de l’Essonne, bien que partenaire du projet notamment au titre du CPER 2007-2013 qu’il a abondé, ne se substituera pas aux obligations financières que l’État se doit d’honorer.

       

Alors que le Gouvernement affichait l’ambition d’un campus figurant parmi les 10 plus prestigieux au monde, l’ensemble des partenaires de la recherche et de l’enseignement, fortement impliqués dans l’élaboration du projet, risquent d’être cruellement déçus.


Agir vraiment contre la crise : le plan de relance du PS

Lutte contre la crise Face à l'action molle du gouvernement en matière de relance, le Parti Socialiste a présenté un contre-plan de relance permettant une mobilisation financière véritablement en mesure de relancer la machine économique et équilibrant l'effort entre le volet investissement et le volet relance de la consommation.

Pour consulter le détail des mesures proposées par le Parti Socialiste sur le sujet, cliquez ici.


"Mieux se former au collège"

Pyramides 2

Découvrir l’Europe à travers une visite du Parlement européen de Strasbourg ou un séjour en Allemagne, développer sa culture scientifique en confrontant la réalité des techniques d’investigation de la police scientifique à la fiction des séries télévisées, devenir acteur de l’évolution de son environnement en rénovant une serre solaire ou en créant un atelier horticole, autant d’actions éducatives qui seront financées par le Conseil général de l’Essonne pour l’année scolaire 2008-2009 au titre du dispositif "Mieux se former au collège".

            

Ce dispositif consiste à financer directement les collèges désireux de mettre en oeuvre ou de participer à une ou plusieurs opérations à caractère pédagogique ou éducatif. Mieux se former au collège contribue ainsi de manière volontaire à l’ouverture culturelle des collégiens essonniens, à la lutte contre les inégalités et à la mise en oeuvre d’une école de la réussite pour tous.

       

Le Conseil général de l’Essonne consacrera plus de 431 000 € afin de financer les 1 076 actions déjà répertoriées pour l’année scolaire 2008-2009.


Agir pour le logement

Courc 1

Dans le contexte actuel de crise profonde du logement, le Conseil général de l’Essonne s’engage à poursuivre son action pour promouvoir le droit au logement de qualité, partout et pour tous.

                            

La politique départementale en faveur du logement adoptée le 26 mars 2007 par le

Département mobilise des moyens importants, visant à encourager une solidarité territoriale et une mixité sociale.

                   

Afin d’améliorer les conditions de vie des Essonniens, le Conseil général de l’Essonne vient de voter 8 022 214 € permettant la construction et la réhabilitation de 1 392 logements sociaux :

                         

- réhabilitation de 377 logements à Athis-Mons (quartier du Noyer Renard) : 980 200 €

- réhabilitation de 158 logements à Brunoy (quartier des Mardelles) : 308 100 €

- réhabilitation de 313 logements à Vigneux-sur-Seine (quartier de la Croix Blanche et résidence Louis Armand) : 610 350 €

- réhabilitation de 5 logements à Crosne (avenue de la République) : 62 048 €

- construction de 47 logements aux Ulis (centre ville) : 267 905 €

- construction de 15 logements à Athis-Mons (avenue de Morangis) : 169 526 €

- construction de 68 logements à Saint-Pierre-du-Perray (ZAC du Trou Grillon) : 687 949 €

- construction de 122 logements à Corbeil-Essonnes (boulevard Henri Dunant quartier de Montconseil) : 1 215 428 €

- construction de 51 logements à Villebon-sur-Yvette (rue Eugénie Cordeau) : 507 732 €

- construction de 13 logements à Avrainville (rue de la Mare) : 132 403 €

- construction de 100 logements à Soisy-sur-Seine (rue Charles de Gaulle) : 1 005 601 €

- construction de 74 logements à Chilly-Mazarin (rue du Pont des Maures et rue de la Fontaine Augère) : 1 016 341 €

- construction de 22 logements à Juvisy-sur-Orge (rue Alexandre Dumas) : 781 625 €

- acquisition-amélioration de 24 logements à Draveil (rue Ferdinand Buisson et boulevard Henri Barbusse) : 149 855 €

- acquisition-amélioration de 3 logements à Ris-Orangis (rue Henri Robida) : 127 151 €