Previous month:
février 2009
Next month:
avril 2009

Carnaval de l'URE

Schtroumpf J'ai participé avec beaucoup de plaisir au carnaval de l'Union des Retraités d'Evry.

Animé comme toujours par le bouillonnant Pierre Maze, ce carnaval a été un moment particulièrement convivial et sympathique.Plus de 160 amis sont ainsi venus déguisés.

Aujourd'hui, ce sont les enfants d'Evry qui font leur carnaval, gageons qu'ils seront à la hauteur de leurs aînés.


Au sommet de l'Europe

Doucoure Bouziane Le mois de mars a permis à l'Essonne d'enrichir son palmarès sportif avec deux nouveaux champions d'Europe : Ladji Doucouré en 60 mètres haies et Malik Bouziane en boxe (catégorie coq).

J'ai accueilli nos deux champions dans les locaux du Conseil général pour leur remettre la médaille du département et les féliciter pour leurs performances.

L'Essonne est fière de ses sportifs, fière de ses talents.


Inauguration de Mobilité Solidaire

J’inaugurerai jeudi 26 mars le dispositif Mobilité solidaire en présence Marie-Pierre Oprandi, Vice-présidente en charge de l’insertion sociale et professionnelle, et Claire-Lise Campion, Vice-présidente en charge de l’enfance, de la Famille, et de la Mission Sud-Essonne.

Ouverte en octobre 2008 et située à Étampes, Mobilité Solidaire est destinée aux demandeurs d’emploi et RMistes de 132 communes du Sud de l’Essonne. Mobilité solidaire a pour objectif de contribuer à l’insertion sociale et professionnelle à travers 5 domaines d’intervention :

- l’espace information conseil : mise à disposition de documents nécessaires aux déplacements des bénéficiaires (horaires, plans)

- la formation mobilité : stage gratuit pour apprendre à mieux se repérer dans les transports en commun et à se déplacer

- le transport solidaire : disponible 24 heures sur 24, ce service permet d’assurer sur demande le transport des bénéficiaires pour des démarches liées à l’emploi ou à l’insertion (entretien, démarches administratives,…)

- le permis solidaire : stage de 6 semaines incluant la préparation et la présentation au permis de conduire

- la location solidaire : location de vélos, scooters, ou voitures pour plusieurs mois afin de faciliter les recherches et les premiers pas dans l’emploi

Mobilité solidaire, qui bénéficie du soutien financier du Conseil général de l’Essonne à hauteur de 121 114 €, a déjà accompagné plus de 110 personnes en quelques semaines de fonctionnement.

Cette plate-forme trouve tout son sens à travers son action d’accompagnement personnalisé qui favorise l’accès de tous à l’emploi. Ce dispositif innovant d’insertion s’inscrit dans l’amplification de nos actions de lutte contre les inégalités économiques, sociales et territoriales. Il est tout particulièrement adapté au Sud Essonne et montre l’investissement du Département dans cette partie de son territoire.


Grand Paris : ce que je dirai au Président de la République

L’Essonne va s’affirmer, dans les années à venir, de plus en plus comme un département moteur de l’attractivité économique de l’Île-de-France.

             

Il y avait le cluster du Plateau de Saclay et son potentiel en matière de recherche et d’innovation. Il y a maintenant, en plus, le secteur qui s’étend du sud de Paris jusqu’à Évry. C’est ce que vient de reconnaître Christian BLANC.

             

Le rôle essentiel du Cône sud francilien de l’innovation que je mets en avant depuis de nombreuses années prend une force nouvelle avec  cette annonce du Secrétaire d’État: elle confirme l’importance majeur des pôles d’excellence scientifiques, technologiques et économiques que sont Saclay, Orly et Évry.

              

À ce titre, je me félicite de l’abandon d’une approche de la région parisienne centrée sur le cœur de l’agglomération, et du consensus désormais largement partagé, y compris par l’État, autour d’une vision métropolitaine, élargie aux départements de la grande couronne, qui exercent des fonctions métropolitaines essentielles.

               

Les démarches engagées par les collectivités territoriales, notamment à travers le schéma de développement et d’aménagement "Essonne 2020" ou le SDRIF, comme le travail accompli par les équipes d’architectes qui ont réfléchi sur le devenir du "Grand Paris", l’ont parfaitement démontré. C’est aujourd’hui un point acquis et je m’en réjouis.

                 

Mais il reste maintenant à déterminer les modalités de la mise en œuvre concrète des projets de l’État.

                

Je regrette le manque de concertation. J’entends dire que tout est bouclé et que le Président de la République rencontrerait certains élus avant de présenter officiellement ses projets le 29 avril. Compte tenu de l’impact qu’ils auront sur le département de l’Essonne, j’entends m’en entretenir au plus vite avec le Président de la République.

               

La question des transports et de leur financement doit être prioritaire car elle est au coeur des enjeux de cohésion sociale et territoriale. Il n’est pas possible d’envisager l’aménagement de l’Île-de-France, sans penser à un maillage de transports performant à l’horizon 2030 mais aussi 2020 : pour relier les quartiers d’habitation aux zones d’activités et de services ou pour relier entre eux les pôles de développement.

                  

En l’état des informations communiquées, le coût des investissements chiffrés entre 15 et 20 milliards d’euros apparaît très en dessous des besoins nécessaires. Le coût de la rocade de 130 km présentée par Christian BLANC mobiliserait déjà plus de 14 milliards d’euros à elle seule. Les crédits nécessaires annoncés par Christian BLANC s’ajoutent-t-ils à ceux du plan de mobilisation pour les transports de la région et du STIF, pour lesquels l’État n’a toujours pas indiqué s’il participait à son financement ?

                 

A ce stade, je me demande comment seront financés les projets de transports inscrits au SDRIF, comme le prolongement du tramway d’Athis-Mons à Juvisy-sur-Orge, ou le tram-train Massy-Évry, dont le Secrétaire d’État a pourtant confirmé la réalisation ?


Retour de manifestation

PCG3 La mobilisation de jeudi a été très importante.

Le gouvernement ne peut pas rester sourd aux attentes du monde du travail, des salariés de notre pays qui doutent pour leur avenir et qui pensent que les décisions des dernières années compliquent encore la situation de notre pays dans un contexte international déjà particulièrement sombre.

Les protestations au sein même de la majorité présidentielle contre le bouclier fiscal ou contre la défiscalisation des heures supplémentaires, deux mesures nocives dans la situation actuelle devraient elles aussi provoquer un sursaut.

Le gouvernement doit entendre les craintes qui s'expriment de toute part.


Je serai à la manifestation du 19 mars

Je me rendrai à la manifestation interprofessionnelle du 19 mars pour soutenir les revendications des travailleurs en matière d'emploi. Dans l'Essonne, la situation est particulièrement préoccupante notamment à Altis ou chez Faurecia.

Après la mobiisaton du 29 janvier, le gouvernement est resté sourd aux attentes du monde du travail. Alors que le chômage continue de progresser très significativement une autre politique est plus que jamais nécessaire.

La grogne de certains députés UMP au sujet du bouclier fiscal injuste et inefficace est une nouvelle preuve des errements du pouvoir en place et de son incapacité à affronter avec pragmatisme la situation dans laquelle se trouve le pays.


Un an

ChampsElys Il y a un an hier avait lieu le 2ème tour des élections municipales et cantonales. Un bon souvenir pour moi et pour la majorité de gauche au Conseil général qui s'était alors renforcée en ravissant deux sièges à la droite.

Un an après, nous tenons le pari de l'Essonne solidaire et volontaire dans un contexte économique extrêmement morose. Pour faire face aux difficultés de nos concitoyens et maintenir l'activité en Essonne, nous avons fait le choix de mettre en place un véritable bouclier social tout en maintenant nos investissements stratégiques pour construire l'avenir de notre département.

Les prochains mois vont être déterminants notamment avec le double débat sur le Grand Paris et l'organisation territoriale. Nous sommes plus que jamais déterminés à défendre la place de l'Essonne dans la métropole.