Previous month:
juin 2011
Next month:
août 2011

Elections sénatoriales de septembre 2011: édito de ma lettre n°3

Madame, Monsieur, Cher(e) collègue,

 

Président du Conseil général, j’ai souvent rencontré les maires, les maires-adjoints et les conseillers municipaux de l’Essonne. J’ai toujours apprécié la diversité et la qualité de nos échanges, la force de votre engagement.

Aujourd’hui, je continue à sillonner notre département. L’accueil que vous me réservez, les uns et les autres, ne fait que conforter ce sentiment. Dans votre très grande majorité, vous m’avez fait part de votre volonté d’être représentés au Sénat par des femmes et des hommes de progrès qui, forts de leur expérience d’élus locaux, de leurs convictions sincères et de leur sens de l’éthique, sauront défendre l’Essonne et ses territoires mais aussi la justice sociale, et ainsi donner sens au changement dont notre pays a besoin.

Pour éviter d’être emportés par le profond mouvement de rejet que suscite la majorité présidentielle, les élus de droite ont choisi le « chacun pour soi ». A défaut de pouvoir défendre un projet collectif ou une vision de l’avenir de notre pays et de notre département, ils ont privilégié les stratégies purement personnelles, très éloignées des préoccupations des élus et des attentes des Essonniens.

Pour ma part, vous le savez, je suis résolument engagé dans le débat public sur les dangers de la réforme territoriale. Je crois urgente une grande réforme fiscale et je me bats pour que soit accordée aux collectivités locales une réelle autonomie fiscale et financière. Je défends les services publics de proximité, en zone rurale comme en zone urbaine. Je n’ai de cesse de dénoncer l’insuffisance des crédits affectés à l’éducation, à la santé, à la politique de la ville. Je milite pour la conquête d’un nouveau droit social universel qui puisse prévenir et accompagner la dépendance des personnes âgées.

Toutes ces questions seront au coeur des travaux du Sénat dont la majorité peut basculer à gauche en septembre prochain. Ma détermination à contribuer, personnellement, à cette victoire est totale.

 

Michel BERSON