Previous month:
juillet 2011
Next month:
septembre 2011

Les élections sénatoriales vont se dérouler dans un contexte politique nouveau.



La crise financière coïncide avec le développement de tensions aux quatre coins de la planète.

Du printemps arabe aux indignés grecs et espagnols, des émeutes urbaines en Angleterre aux révoltes paysannes brésiliennes, chacun perçoit que notre Monde est à un tournant. Notre pays aussi.

Les élus nationaux comme les élus locaux vont devoir renouer avec une forme d’audace pour concevoir de nouvelles politiques et redonner un sens à la démocratie sociale et territoriale.

 


Michel BERSON: « J’ai décidé de conduire une liste complémentaire »



COMMUNIQUE DE PRESSE

  

 

Après une large consultation et une longue réflexion, Michel BERSON, Président du Conseil général de l’Essonne de Mars 1998 à Mars 2011, a décidé de conduire une liste dans le cadre des Sénatoriales en Essonne.

 

« Je me prépare, a-t-il déclaré, à cette élection depuis que j’ai passé le témoin à la tête du Conseil général, à une nouvelle génération incarnée par Jérôme Guedj.

 

Lors d’une « primaire » organisée au sein de mon parti, j’ai été démocratiquement désigné comme tête de liste. Le jeu des accords politiques m’a ensuite relégué en 3ème, puis en 5ème position d’une liste Verts/PS/PCF.

 

Au regard des enjeux auxquels doit faire face le département de l’Essonne, je ne pouvais accepter une telle décision.

 

En effet, problème du financement des collectivités locales, défense des services publics de proximité, place et rôle de l’Essonne au sein du « Grand Paris », amélioration des transports en commun, rénovation des quartiers populaires, développement des pôles d’innovation technologique, protection de notre environnement, prise en charge de la dépendance, insertion professionnelle des personnes en difficulté : sur toutes ces questions qui engagent, dans un climat de crise, l’avenir du département, mais aussi les conditions de vie et emploi de ses habitants, le Sénat doit jouer un rôle plus décisif et l’Essonne doit être davantage écoutée.

 

J’ai donc décidé de conduire une autre liste, non pas concurrente, mais complémentaire, permettant de garantir la réélection de 3 Sénateurs de Gauche dont 2 Socialistes - une femme et un homme - comme en 2004.

 

L’Essonne a, aujourd’hui, besoin d’être représentée au Sénat :

 

·         par une voix forte et respectée qui saura défendre les collectivités locales et les territoires essonniens,

·         par un élu expérimenté et sérieux qui connaît bien le département, ses atouts, ses difficultés,

·         par un élu disponible, qui assumera à temps plein son mandat de Sénateur.

 

Je ne suis pas un candidat des appareils politiques. Je suis le candidat des élus de l’Essonne. Ma seule ambition est d’être au service de l’Essonne et de ses territoires, des Essonniens et de leurs élus, pour continuer à lutter contre les inégalités sociales et territoriales, comme je l’ai fait au Conseil général de l’Essonne pendant 13 ans. »

 

La composition de la liste conduite par Michel BERSON sera rendue publique dans les tous prochains jours.

 

 ImagesCAGMIPOG


Orsay, 1ère université française!

ImagesCAD6D005

 

 

 

La reconnaissance internationale de L’université Paris sud XI s’amplifie année après année. Après avoir révélé deux des derniers prix Nobel de physique et reçu les six dernières médailles Fields, l’université d’Orsay a été classée en 40ème position, 1ère université française, dans le classement de Shanghai le 14 août dernier.

 

Ce classement de l’université essonnienne récompense tous les responsables de l’université d’Orsay et l’ensemble des acteurs qui l’entourent. La dynamique territoriale du plateau de Saclay est aussi mise en lumière puisque l’université collabore avec d’autres grandes écoles et des instituts de recherche.