Paris-Saclay : «C'est un immense gâchis, car ce territoire regroupe ce qui se fait de mieux en France»
L'Essonne qui se bat

Question au gouvernement

IMG_5447Jeudi 20 juillet – questions au gouvernement

Monsieur le Président,

Mes chers collègues,

Ma question s’adresse à Monsieur le Premier Ministre.

Lundi dernier, lors de la Conférence Nationale des Territoires, le Président de la République a porté sur les fonts baptismaux, ici même au Sénat, ce « pacte girondin » audacieux qu’il veut construire entre l’Etat et les collectivités territoriales.

Pour les esprits chagrins qui voulaient faire croire que les territoires constituaient une sorte d’impensé présidentiel, c’est une déception. Mais pour les élus, profondément attachés à la défense des territoires, c’est une grande satisfaction.

Le Président de la République nous a présenté une doctrine qui témoigne de sa conscience aigue des défis territoriaux auxquels notre pays doit faire face :

  • l’écart entre France des métropoles et France périphérique,
  • l’importance du levier territorial pour réussir les transitions numériques et écologiques,
  • le besoin de simplification, sinon de simplicité
  • la nécessité de combattre les inégalités de richesses et, par conséquent, les égoïsmes
  • l’indispensable refonte de la fiscalité locale 

Le Président a su éviter le piège du grand soir territorial et des annonces tonitruantes sans lendemain.

Il a été concret sur les transports du quotidien, sur les déserts médicaux, sur l’offre nouvelle de logements, sur le haut débit pour tous. Oui, ses engagements ont été clairs et son calendrier précis.

Au nom des sénateurs qui se reconnaissent dans la majorité présidentielle, je veux saluer cette feuille de route ambitieuse et cette méthode pragmatique, pour construire une France des territoires qui reste proche et qui voit loin.

Monsieur le Premier Ministre,

Pouvez-vous nous préciser comment le gouvernement entend mettre en œuvre le nouveau pacte de confiance et de responsabilité que le Président de la République veut sceller entre l’Etat et les collectivités territoriales ?

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.