Previous month:
avril 2010
Next month:
juin 2010

Et si on parlait de nos vieux jours ?

En 2020, un Francilien sur cinq aura plus de 60 ans. Pour répondre aux exigences du quotidien et anticiper au mieux les attentes des seniors d'aujourd'hui et de demain, le Conseil général de l’Essonne organise une série de rencontres publiques ouvertes à tous, du 19 mai au 3 juin. Avec une question centrale : comment "bien vieillir" aujourd'hui en Essonne ?

 

Au moment où un débat public national intervient sur les retraites, mais aussi le projet de création d’un "5e risque" de protection sociale, le Conseil général de l’Essonne souhaite développer une vision positivée de l’allongement de la vie.

 

Le Schéma départemental 2005-2010 en faveur des personnes âgées arrive à son terme. Aussi, afin de préparer le prochain Schéma 2011-2016, le Conseil général souhaite consulter l’ensemble des professionnels concernés (associations, collectivités locales, travailleurs sociaux, professions médicales et paramédicales), mais également recueillir les attentes et les besoins des personnes âgées et de leurs familles.

 

À cet effet, des rencontres de proximité sont organisées, de 16h à 18h, dans notre Département.

Deux rencontres ont déjà rencontré un succès important à Quincy-sous-Sénart et Athis-Mons. Il en reste maintenant quatre :

 

- le 25 mai à l’espace Jean Monnet d’Étréchy

- le 31 mai au collège Blaise Pascal de Massy

- le 2 juin à la ferme de la Maison neuve de Brétigny-sur-Orge

- le 3 juin à la salle du Conseil municipal d’Évry

 

Différents thèmes seront abordés comme la perte d’autonomie, qu’elle soit à domicile ou en établissement, la prévention, l’accompagnement des malades d’Alzheimer, la mobilité, la santé, les loisirs, la place des retraités dans la vie sociale…

 

Pour donner leur avis et faire connaître leurs attentes et propositions, les Essonniens peuvent également adresser leurs contributions écrites sur bienvieillir@cg91.fr

 

Plus d’informations sur bienveillir.essonne.fr.

La double peine infligée par Nicolas Sarkozy aux Essonniens et aux collectivités locales essonniennes

Retrouvez le communiqué de presse que j'ai signé avec Romain COLAS, Président de l’Union Départementale des Élus Socialistes et Républicains, Maire de Boussy-Saint-Antoine.

 

Lors de la deuxième conférence sur les déficits publics, le Président de la République a détaillé son "plan de rigueur" qui aura pour conséquence d’infliger une double peine aux Essonniens et aux collectivités locales essonniennes. En effet, Nicolas Sarkozy a annoncé un "gel en valeur" c’est-à-dire une diminution réelle des dotations de l’État aux collectivités locales en 2011, 2012 et 2013.

Cette mesure est inacceptable car elle conduira à l’asphyxie financière des collectivités locales qui assurent les services publics de proximité et en particulier le Département de l’Essonne qui finance les allocations de solidarité : le RMI/RSA pour les familles en difficulté, l’APA pour les personnes dépendantes, la PCH pour les personnes handicapées. Ainsi, ce sont bien les Essonniennes et les Essonniens, notamment les plus fragiles, qui seront les premières victimes de ce "plan de rigueur" alors que la crise économique et sociale est très grave.

Cette mesure est injuste car Nicolas Sarkozy veut faire porter le chapeau aux collectivités locales et faire croire qu’elles seraient responsables des déficits et de la dette publics. Or, les collectivités locales sont bien gérées et leurs comptes sont sains. Par la loi, les régions, les départements et les communes doivent voter leur budget en excédent : il leur est interdit de faire des déficits. En outre, l’emprunt des collectivités est vertueux car il permet de financer l’investissement public et non pas les dépenses courantes comme le fait l’État. Ainsi, la dette des collectivités locales – qui en représente que 10% de la dette publique - permet de financer 75% de l’investissement public, c’est-à-dire les dépenses d’avenir, et de soutenir la croissance.

Pour Michel BERSON et Romain COLAS, si le redressement des comptes publics est indispensable, le véritable courage politique n’est pas de vouloir diminuer sans cesse la dépense publique mais bien d’engager une réforme ambitieuse de notre système fiscal afin de financer durablement les services publics de proximité par la solidarité nationale.


Découvrez Net Essonne

Net Essonne Le moteur de recensement des sites politiques essonniens revient plus fort grâce au talent de Graziella Riou. Beaucoup plus de sites sont désormais référencés et chacun peut ainsi disposer rapidement des dernières net-news relative à notre département.

Découvrez Net Essonne, le remplaçant du déjà très prisé Essonne 2008 en cliquant sur l'adresse suivante : http://www.netessonne.fr


Guide des établissements pour personnes âgées en Essonne

"Créer et adapter les lieux de vie" est l’une des priorités du schéma départemental en faveur des personnes âgées 2005-2010.

 

Répondre aux besoins des personnes âgées dépendantes et plus particulièrement aux besoins des Essonniens en leur apportant une solution d’accueil au plus près de leur lieu de vie ou de celui de leurs proches est une priorité forte de la politique départementale en faveur des personnes âgées.

 

Aussi, afin d’accompagner les seniors et leurs proches dans leurs recherches pour trouver la solution la mieux adaptée à leurs besoins d’accueil, d’accompagnement et de prise en charge, le Conseil général de l’Essonne vient d’éditer le "guide des établissements pour personnes âgées".

 

Ce guide recense 148 établissements, tout mode d’accueil confondu : foyers logements, maisons de retraite, Établissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), Unités de Soins Longue Durée (USLD), Unités Alzheimer, maisons d’accueil temporaire.

 

De plus, afin de faciliter les recherches, ce guide précise chacune des prestations proposées par les établissements : animations, ateliers, soins médicaux spécifiques, accueil de couple, aménagement intérieur et extérieur,…

 

Le guide est disponible sur demande au 01 60 91 66 59 et téléchargeable sur essonne.fr

 

Toujours plus solidaire envers les personnes les plus fragiles, le Conseil général de l’Essonne a consacré en 2009 près de 90 M€ à la prise en charge des personnes âgées.


"Mieux se former au collège" : une ouverture privilégiée sur le monde

Découvrir la lecture des paysages, comprendre le fonctionnement des volcans et étudier la géologie lors d’un séjour en Auvergne, s’initier à la pratique théâtrale autour de la farce du Moyen-Âge, de la comédie de Molière et du burlesque contemporain, construire un cerf-volant et participer au Festival International du cerf-volant aux côtés de professionnels, autant d’actions éducatives qui sont financées par le Conseil général de l’Essonne pour l’année scolaire 2009-2010 au titre du dispositif "Mieux se former au collège".

   

Ce dispositif consiste à financer directement les collèges désireux de mettre en œuvre ou de participer à des opérations à caractère pédagogique ou éducatif, avec un forfait de 20 € par élève et par an.

  

À l’heure où se pose la question de l’ouverture des établissements scolaires sur le monde extérieur, le Conseil général entend favoriser les liens nécessaires entre l’école et son environnement. Ainsi, "Mieux se former au collège" contribue concrètement et de manière volontaire à assurer l’ouverture culturelle des collégiens, et à lutter contre les inégalités, en favorisant une école de la réussite pour tous.

   

Le Conseil général de l’Essonne a consacré plus de 1,16 M€ afin de financer les 1 375 actions répertoriées pour l’année scolaire 2009-2010.