Previous month:
novembre 2010
Next month:
avril 2011

PISA : parlons-en vraiment !

Dictée Ela

L'OCDE a remis sa copie la plus attendue il y a quelques semaines. Si, de manière générale, je n'ai pas vraiment confiance en cette organisation pour ce qui est des prescriptions économiques, je suis toujours avec attention ses travaux en matière éducative.

L'étude objective qu'elle réalise tous les trois ans intitulée "programme for international student assessment" est un indicateur relativement fiable de notre niveau par rapport aux autres nations industrialisées et une mesure efficace de l'évolution de notre système scolaire d'une étude à l'autre.

Force est de constater que la France poursuit sa chute dans ce classement et que, facteur aggravant, notre pays apparaît comme de plus en plus incapable à faire de l'école un outil de réduction des inégalités.

Nous ne devons surtout pas nous résigner. Il est indispensable de redonner de la centralité à l'école dans la vie de notre pays. Les baisses de moyens et d'effectif décidées par les gouvernements UMP qui se sont succédés depuis 2002 ne sont bien évidemment par étrangers à cette situation.

Mais ce n'est pas la seule cause. Notre pays a cessé de croire en l'école pour asseoir l'idéal républicain. Oui, plus que jamais, nous devons retrouver une ambition forte pour l'école. C'est une urgence sociale, politique et économique.

Le Parti Socialiste sera attendu au tournant et nous ne devrons pas nous rater sur ce sujet lors de la finalisation de notre projet pour 2012. A ce titre, je tiens à saluer l'excellent travail réalisé par Bruno Julliard dans le cadre de la convention pour l'Egalité Réelle, votée le 2 décembre par les militants socialistes.

En attendant, je vous propose de consulter la très intéressante synthèse de l'étude PISA en cliquant ci dessous :

 Téléchargement PISA 2009


Maison départementale des comités sportifs : le nouveau lieu au service du mouvement sportif et de ses bénévoles

Conscient de la nécessité de doter les acteurs du mouvement sportif d’une structure optimale, le Conseil général de l’Essonne a ouvert cette année la Maison Départementale des Comités Sportifs (MDCS) à Mennecy (boulevard Charles de Gaulle).

Fruit d’un travail de réflexion, de concertation et d’élaboration mené avec l’ensemble des acteurs du monde sportif essonnien, la MDCS est un lieu de ressources proposant des services logistiques et bureautiques.

Cet équipement de 1 700 m2 regroupe notamment :

-  un centre de ressources et d’information pour les bénévoles

-  une salle de conférence

-  6 salles de réunion

-  24 bureaux administratifs

Plus largement, la MDCS constitue le point de rencontre incontournable de tous les partenaires sportifs du département : lieu d’échanges et de débats, lieu porteur de projets et d’initiatives communes, lieu représentatif des valeurs et de l’esprit sport portés par les acteurs du sport essonnien.

 Partenaire privilégié des comités sportifs départementaux, le Conseil général de l’Essonne a financé ce projet à hauteur de 400 000 €.


Les services du Conseil général de l’Essonne mobilisés face à la neige

Afin de dégager au plus vite les routes bloquées par les chutes de neige survenues dans l’après-midi, le Conseil général de l’Essonne mobilise l’ensemble de ses moyens humains (plus de 100 personnes) et techniques. 35 saleuses tournent actuellement sans interruption depuis 13h30 afin de libérer l’ensemble du réseau routier départemental et sécuriser la circulation.

Les services du Conseil général, qui travaillent de concert avec les services de l’État, mettent tout en œuvre pour dégager prioritairement les axes majeurs du département, notamment afin de permettre l’accès des saleuses vers les routes départementales qui ont été bloquées par une circulation très dense.

Ainsi, les 1 500 kilomètres de réseau routier ont déjà été traités par 340 tonnes de sel et 30 400 litres de saumure. Plusieurs traitements seront encore assurés dans les heures qui viennent afin de permettre une meilleure fluidité du trafic.

Néanmoins, un appel à la plus grande vigilance est lancé car un risque de verglas demeure élevé en raison des températures négatives prévues cette nuit.

Le Conseil général tient à remercier l’ensemble des communes essonniennes qui se sont ralliées à cet effort de mobilisation et maintient ses services en action pour garantir aux automobilistes des conditions de circulation sécurisées.

Ce n’est qu’à 21h que les services du département ont pu intervenir sur la N7 de Corbeil.


Bravo Mohamed

Bouabdallah Berson 2

Je n'ai pas pour habitude de parler de celles et de ceux qui travaillent à mes côtés. Même si je suis très proche de ce groupe de personnes qui forment mon cabinet, je reste discret sur ces liens professionnels et humains sans pareil.

Aujourd'hui toutefois, je prends la plume virtuelle pour vous parler de mon conseiller et ami Mohamed Bouabdallah. Mohamed est arrivé au cabinet il y a trois ans et il a réalisé un travail remarquable tout au long de ces mois.

Aujourd'hui, nous avons tous appris la bonne nouvelle qu'il attendait : il est reçu à l'Ecole Nationale d'Administration. Il va donc nous quitter ce qui nous rend tristes mais il va surtout pouvoir réaliser son rêve d'intégrer la fonction publique d'Etat.

J'espère qu'il conservera toutefois son souci de défendre les collectivités territoriales.

Mohamed, bravo à toi et merci pour tout. Nous sommes tous fiers de ce que tu as réalisé. Bonne chance pour la suite.


Signature des contrats départementaux de Courances et Dannemois

Courances Interlocuteur privilégié des communes et des intercommunalités en matière d’aménagements locaux et d’équipements publics, le Conseil général de l’Essonne accompagne et soutient leurs efforts d’investissements à travers une politique volontariste et ambitieuse.

 Avec le dispositif des contrats départementaux communaux, le Département contribue concrètement à la réhabilitation ou à la construction d’infrastructures et d’équipements publics répondant aux attentes et aux besoins des Essonniens.

Ainsi, en 2010, le Conseil général mobilise plus de 31 M€ afin de permettre aux communes et intercommunalités essonniennes de financer leurs projets structurants.

Mercredi 8 décembre à 9h00, je signerai avec Espérance Vieira, Maire de Courances, le contrat départemental quinquennal de Courances, financé à hauteur de 75 000 € par le Conseil général de l’Essonne, qui permettra la réhabilitation de la mairie-école.

A 10h00, je serai aux côtés de Gérard Ithier, Maire de Dannemois, pour signer le contrat départemental quinquennal de Dannemois, financé à hauteur de 75 000 € par le Conseil général de l’Essonne, qui permettra l’aménagement de la rue de la Sablière et de la rue du Gué.

Actuellement, 120 contrats sont en cours entre le Conseil général et les communes essonniennes, dont 23 triennaux et 97 quinquennaux, le tout pour un montant de plus de 41 M€.


Soutien à Jean-Paul Huchon

Berson Huchon J'ai signé avec Vincent Eblé, Christian Favier et Didier Arnal, mes collègues-présidents des conseils généraux de Seine-et-Marne, du Val-de-Marne et du Val d'Oise, un communiqué de presse soutenant notre ami Jean-Paul Huchon.

 

Nous avons appris avec stupéfaction l’avis du rapporteur public du Conseil d’Etat concernant les comptes de campagne de la liste « Huchon 2010 : la gauche et les écologistes rassemblés pour l’Ile-de-France ».

 

Alors que la gauche rassemblée a remporté l’élection régionale de mars 2010, avec une avance confortable (57% et 400 000 voix de plus que la liste de l’UMP), sanctionner Jean-Paul Huchon serait un véritable scandale que nous entendons dénoncer.

 

Une campagne de communication, organisée chaque année à la même époque sur le sujet des transports et sans aucune référence aux élections régionales à venir, est invoquée pour justifier la possible éviction du président de l’exécutif régional. Un tel argument n’est donc pas fondé juridiquement. En outre, il est politiquement inique.

 

L’élimination de Jean-Paul Huchon apparaîtrait comme une initiative politicienne visant à déstabiliser le défenseur des intérêts des Franciliens contre les projets de l’Etat-UMP en matière de transport, de logement et d’aménagement.

 

En tant que présidents de départements franciliens, nous sommes bien placés pour savoir que Jean-Paul Huchon conduit, depuis 1998, une politique ambitieuse en faveur de tous les territoires qui forment notre métropole.

En conséquence, nous tenons à assurer Jean-Paul Huchon de notre soutien absolu dans l’épreuve qu’il traverse. Puisse la raison l’emporter afin qu’il poursuive son travail au service de notre territoire et de ses habitants.